L’utilité de la technologie pour la rétroaction pédagogique

La rétroaction pédagogique avec les TIC… pour établir un dialogue avec les apprenants

(Cet article résume les ateliers que j’ai animés à l’AQUOPS et à la rencontre FCC du RÉCIT)

group-1825509_640

La rétroaction est un des éléments importants de la réussite scolaire. John Hattie, dans ses recherches de 2009 sur l’apprentissage visible (Visible Learning), la classe en tête des facteurs de la réussite scolaire et lui attribue un effet d’ampleur de 0,73. La rétroaction permet à l’élève et à l’enseignant d’entamer un dialogue basé sur des accomplissements et des réflexions et offre des outils précieux pour réguler sa pratique pédagogique (enseignant) ou ses stratégies d’apprentissage (élève). Or, cet élément, trop souvent associé à l’évaluation sommative, survient généralement trop tard dans le processus pédagogique. Cela ne laisse que peu de temps à l’élève pour réinvestir une rétroaction aidante dans ses apprentissages et ajuster ses stratégies.

Contexte numérique

adult-1822559_640

Nous assistons à l’entrée massive des technologies dans la société. Les personnes, élèves et enseignants, mais aussi parents et citoyens, sont majoritairement branchés, et ce, de façon quasi permanente. Cette proximité de la technologie apporte une toute nouvelle relation avec le savoir et nous amène à trouver de nouvelles façons de démontrer ses apprentissages, d’utiliser ses connaissances autrement. L’écriture et la parole se sont enrichies du multimédia, de l’intertextualité, de l’hyperlien, de l’image fixe ou animée et du son. (voir à ce sujet : Nouvelles écritures médiatiques, de Michel Cartier)

Dans ce contexte numérique où les travaux des élèves prennent des formes de plus en plus diversifiées, une simple note manuscrite laissée sur une copie papier ne suffit plus. Il faut utiliser de nouveaux moyens, mieux adaptés aux nouvelles réalités, plus aidants, plus engageants, plus souples, plus mobiles.

Bien utilisée, et avec des outils numériques appropriés, la rétroaction devient un élément clé d’un enseignement différencié. Ceci permet à l’élève d’exercer un réel pouvoir sur ses apprentissages en favorisant son implication personnelle et son autonomie et donne de précieux outils à l’enseignant pour réguler ses approches pédagogiques.

En s’inspirant de la pensée design et notamment du concept d’itération, la rétroaction s’insère tout naturellement dans le processus pédagogique.

Comment utiliser ces divers médias pour communiquer son appréciation du travail d’un élève et le diriger vers un développement global de sa personne, de l’amener à créer une meilleure version de lui-même?

Dialogue

face-535774_640

La rétroaction est essentiellement un acte de communication, de dialogue. Elle doit se baser sur des valeurs de partage, d’échange et de collaboration, dans un contexte où les apprenants se sentent en sécurité, libres d’expérimenter et de faire des erreurs. La classe, réelle ou virtuelle, devrait être un lieu rassurant. Par son attitude bienveillante et ses commentaires constructifs, l’enseignante ou l’enseignant doit créer ce climat de confiance et amener les élèves à adopter un comportement citoyen responsable dans le monde virtuel. L’usage réfléchi des technologies pour accompagner les élèves dans leur cheminement intellectuel et d’apprentissage offrira donc, par le rebond, un modèle positif de citoyenneté numérique, du savoir-vivre ensemble dans un monde connecté.

Trois temps de rétroaction

  1. En début de séquence, la rétroaction fait  émerger les connaissances initiales des élèves et met en lumière leurs représentations des buts, des apprentissages ciblés auxquels ils doivent faire face, de la tâche à réaliser, etc. C’est principalement de ce moment de la rétroaction dont il sera question plus loin pour présenter les outils numériques du point de vue de l’enseignant.
  2. En cours d’apprentissage, la rétroaction instructive permet d’expliquer aux élèves ce qu’ils doivent faire en particulier pour réussir ou s’améliorer et de réguler les actions de l’enseignant. C’est principalement de ce moment de la rétroaction dont il sera question plus loin pour présenter les outils numériques du point de vue de l’élève.
  3. Après la réalisation de la tâche, cette rétroaction d’accompagnement leur permet d’imaginer des façons d’améliorer leur travail sans leur dire explicitement ce qu’ils doivent faire (questionner) et aide les élèves à organiser leurs périodes d’étude.

Le concept d’itération dans la démarche de création et la place de la rétroaction

Cette capsule vidéo démontre de façon éloquente le pouvoir de la rétroaction. Cela implique nécessairement de donner la possibilité à l’apprenant de reprendre son travail pour l’améliorer et intégrer les éléments soulevés par les commentaires constructifs.

Cette approche par « prototypage » s’insère naturellement dans la démarche de création proposée par Ewan McIntosh lors de sa conférence au REFER (2014).

création McIntosh

Cette démarche s’apparente assez bien avec celle de la pensée design (selon http://blog.educpros.fr/fabrice-mauleon/2014/02/03/les-5-etapes-de-la-pensee-design/)

Étape 1 – Empathie : se mettre à la place du consommateur et comprendre ses besoins.

Étape 2 – Définition : définir le problème à la source.

Étape 3 – Idéation : générer plusieurs idées pour solutionner le problème.

Étape 4 – Prototype : choisir un modèle d’affaire [(business) model].

Étape 5 – Test : lancer le projet.

De ces éléments se dégagent trois caractéristiques simples, mais combien importantes, de la rétroaction. Elle doit être :

  • spécifique
  • utile
  • gentille (bienveillante)

Elle doit :

  • cibler des objectifs spécifiques connus des élèves ,
  • sélectionner les points essentiels pour permettre le cheminement des apprentissages,
  • veiller à ce que la rétroaction soit utile à la progression de l’élève c’est-à-dire dans sa zone proximale de développement.

L’enseignant doit être disponible et ouvert pour discuter de la rétroaction avec l’élève afin de mettre en place les bases d’un véritable dialogue.

L’utilité de la technologie

Les technologies offrent plusieurs outils très performants pour soutenir la rétroaction. Je vous en propose ici quelques-uns choisis selon leurs capacités d’établir un dialogue entre l’enseignant et les apprenants, afin de faire les ajustements nécessaire, de part et d’autres, soit du point de vue de l’enseignant ou de celui de l’élève.

Je vous propose donc quelques outils qui permettent à l’enseignant de prendre le « pouls » de sa classe pour ajuster « sur le vif » les activités d’apprentissage en fonction des besoins des élèves.  Puis, en ce qui concerne les ajustements à faire par les élèves, j’ai regroupé les différents outils technologiques en  tenant compte du format des productions des apprenants : texte, vidéo, image ou publication Internet.

Du point de vue de l’enseignant, pour ajuster l’enseignement au début de la séquence

Les outils de sondage, utilisés en début de séquence d’enseignement-apprentissage, permettent de faire émerger les conceptions initiales des élèves et d’obtenir une rétroaction de la classe pour ajuster l’enseignement.

  • Socrative – notamment, l’utilisation des questions rapides (ou sondage) qui ne nécessitent aucune préparation et permettent de lancer un vote sur les meilleures réponses soumises par les élèves. Cet outil permet donc d’obtenir spontanément une rétroaction de la classe au moment jugé opportun dans la séquence d’enseignement-apprentissage.
  • Plicker – cet outil permet de lancer une question à choix multiple (4) ou un vrai ou faux et d’obtenir les réponses des élèves sans que ceux-ci utilisent de technologie. Ils se servent simplement d’un code imprimé sur un carton, disponible gratuitement sur le site de l’application, pour répondre. L’enseignant n’a besoin que d’un appareil mobile (iPhone, iPad ou Android) pour recueillir et compiler les réponses en temps réel.
  • Google formulaire – permet de créer des questionnaires (qu’il faut préparer d’avance) afin de vérifier où en sont les élèves, mais aussi de réaliser différentes activités d’apprentissage par les pairs (méthode du Dr Mazur).
  • GoFormative – cet outil permet de créer des Quizz en ligne. Sa particularité est d’offrir à l’enseignant un espace pour écrire une rétroaction différenciée directement sous les réponses des élèves pendant que ceux-ci remplissent le questionnaire.

Rendre une présentation interactive

  • Google Pésentations (ou Google Slides) – avec l’ajout d’outil de sondage tel Mentimeter ou l’utilisation du mode « présentateur » permet d’insérer des questions entre les diapositives pour « monitorer » le niveau de compréhension des élèves et recueillir leurs questions.

Du point de vue de l’élève – pour entamer un dialogue en cours d’apprentissage ou à la fin, face à la production réalisée

Dialogue autour d’un texte – les outils

  • epad.recit.org – un outil tout simple, gratuit et accessible sans créer de compte, qui permet d’écrire à plusieurs. L’enseignant peut donc s’insérer dans la page et offrir de la rétroaction directement pendant le processus d’écriture.
  • Les outils d’écriture collaborative (Google Doc – Office 365) – cette vidéo présente une courte démonstration des outils d’écriture collaborative dans Google Doc.
  • Permanent clipboard – un petit plugiciel de Chrome qui permet de garder en mémoire différents bouts de textes (commentaires) qui pourront être récupérés et collés dans les travaux des élèves.
  • Talk And Comment et Vocaroo – deux petits outils qui permettent de laisser une rétroaction vocale sur le travail des élèves.

Dialogue autour d’une vidéo – les outils

  • La caméra des appareils mobiles des élèves – l’exemple de la SAE de Marie-Claude Gauthier (voir en particulier la fiche 18)
  • Vialogue – permet d’entamer un dialogue autour d’une vidéo. Cet outil se greffe à votre compte Google où les documents seront sauvegardés.
  • Video Ant – un autre outil pour dialoguer autour d’une vidéo. Les commentaires sont placés dans la ligne du temps de la vidéo ce qui permet d’insérer des rétroactions à différents moments. Chaque commentaire devient un fil de discussion. Les vidéos doivent se trouver dans YouTube.
  • Seesaw – un outil de portfolio électronique où chaque artéfact déposé par l’élève ou l’enseignant peut contenir des rétroactions écrites ou vocales.

Dialogue autour d’une image – les outils

  • Seesaw – un outil de portfolio électronique où chaque artéfact déposé par l’élève ou l’enseignant peut contenir des rétroactions écrites ou vocales.
  • Thinglink – permet d’enrichir une image d’annotations, de liens, d’autres images ou de vidéos.
  • Notability – un outil conçu initialement pour prendre des notes sur une tablette iPad, permet d’ouvrir un travail et d’y insérer des annotations diverses. Associé à un service d’infonuagique, cette application peut entre autres devenir le support d’un dialogue autour d’une image créée par l’élève.

Dialogue autour d’un site Internet – les outils

  • Padlet – mur d’affichage collaboratif où il est possible de déposer plusieurs types de ressources (image, vidéo, site internet, texte).
  • Google Keep – lié à son compte Google, cet outil permet de conserver des sites internet (signets, favoris) dans des notes collaboratives qui pourront être éventuellement transférées dans un document texte Google.
  • Diigo – outil de gestion de favoris ou signets collaboratifs. Chaque lien peut être commenté et contenir des citations du site. Une belle façon de dialoguer autour de ressources Internet.

Rétroaction sur une réalisation (à sens unique)

  • ScreenCast-O-Matic – permet de faire une capture vidéo d’écran en ajoutant sa voix et éventuellement son image. L’enseignant peut donc ouvrir la production d’un élève et enregistrer ses annotations écrites, dessinées et verbales pour les lui transmettre.

La rétroaction programmée

Vidéo : La rétroaction pédagogique dans les exercices autocorrectifs

https://www.youtube.com/watch?v=ghHJpZC4Hw8

En conclusion

« Moins d’enseignement, plus de rétroaction pour un meilleur apprentissage » (Grant Wiggins)

Plutôt que d’enseigner un concept, donner un problème à résoudre individuellement, en discuter en petits groupes, permet d’obtenir plus de rétroactions (pour l’élève et l’enseignant) sur le niveau de compréhension et les habiletés de résolution de problème. (Eric Mazur)

On peut ajouter à cela, partager, échanger les stratégies, les idées, les émotions, etc. lors d’une mise en commun collective et créer une mémoire commune pour s’y référer ultérieurement (prise de notes collectives dans un document collaboratif où chacun peut rétroagir sur la contribution de ses collègues).

7 choses à retenir au sujet de la rétroaction

Document complémentaire :

Le Google Présentation de mon atelier à l’AQUOPS : http://monurl.ca/86yj

Ce sujet fera l’objet d’une formation pour l’obtention de badges sur la plateforme de CADRE21, dont le déploiement est prévu bientôt.

Webographie

https://visible-learning.org/

http://blog.educpros.fr/fabrice-mauleon/2014/02/03/les-5-etapes-de-la-pensee-design/

http://inservice.ascd.org/seven-things-to-remember-about-feedback/

https://www.mindmeister.com/fr/636189413/r-troactions-valuations

http://rire.ctreq.qc.ca/2016/10/retroaction-accompagnement/  

https://www.enseigner.ulaval.ca/ressources-pedagogiques/la-retroaction

7 Pistes d’action UNIL-CSE

Un atelier de Mélanie Ducharme @melducharme

La conférence de Ewan McIntosh au REFER (2014)

Je remercie Jennifer Poirier, spécialiste en sciences de l’éducation à la DIRECTION DES RESSOURCES DIDACTIQUES du Ministère de l’Éducation et de L’Enseignement supérieur pour son aide à la rédaction de ce texte.

Source des images: pixabay.com

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Innovations, Intégration des TIC. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s