Les outils intégrés du iPad pour les élèves à besoins particuliers

Voici un petit résumé des trucs iPad que j’ai partagés lors du sommet iPad.

Les outils intégrés du iPad pour les élèves à besoins particuliers
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Pour aller plus loin , vous pouvez consulter ce site de la CSMB.

Advertisements
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

L’utilité de la technologie pour la rétroaction pédagogique

La rétroaction pédagogique avec les TIC… pour établir un dialogue avec les apprenants

(Cet article résume les ateliers que j’ai animés à l’AQUOPS et à la rencontre FCC du RÉCIT)

group-1825509_640

La rétroaction est un des éléments importants de la réussite scolaire. John Hattie, dans ses recherches de 2009 sur l’apprentissage visible (Visible Learning), la classe en tête des facteurs de la réussite scolaire et lui attribue un effet d’ampleur de 0,73. La rétroaction permet à l’élève et à l’enseignant d’entamer un dialogue basé sur des accomplissements et des réflexions et offre des outils précieux pour réguler sa pratique pédagogique (enseignant) ou ses stratégies d’apprentissage (élève). Or, cet élément, trop souvent associé à l’évaluation sommative, survient généralement trop tard dans le processus pédagogique. Cela ne laisse que peu de temps à l’élève pour réinvestir une rétroaction aidante dans ses apprentissages et ajuster ses stratégies.

Contexte numérique

adult-1822559_640

Nous assistons à l’entrée massive des technologies dans la société. Les personnes, élèves et enseignants, mais aussi parents et citoyens, sont majoritairement branchés, et ce, de façon quasi permanente. Cette proximité de la technologie apporte une toute nouvelle relation avec le savoir et nous amène à trouver de nouvelles façons de démontrer ses apprentissages, d’utiliser ses connaissances autrement. L’écriture et la parole se sont enrichies du multimédia, de l’intertextualité, de l’hyperlien, de l’image fixe ou animée et du son. (voir à ce sujet : Nouvelles écritures médiatiques, de Michel Cartier)

Dans ce contexte numérique où les travaux des élèves prennent des formes de plus en plus diversifiées, une simple note manuscrite laissée sur une copie papier ne suffit plus. Il faut utiliser de nouveaux moyens, mieux adaptés aux nouvelles réalités, plus aidants, plus engageants, plus souples, plus mobiles.

Bien utilisée, et avec des outils numériques appropriés, la rétroaction devient un élément clé d’un enseignement différencié. Ceci permet à l’élève d’exercer un réel pouvoir sur ses apprentissages en favorisant son implication personnelle et son autonomie et donne de précieux outils à l’enseignant pour réguler ses approches pédagogiques.

En s’inspirant de la pensée design et notamment du concept d’itération, la rétroaction s’insère tout naturellement dans le processus pédagogique.

Comment utiliser ces divers médias pour communiquer son appréciation du travail d’un élève et le diriger vers un développement global de sa personne, de l’amener à créer une meilleure version de lui-même?

Dialogue

face-535774_640

La rétroaction est essentiellement un acte de communication, de dialogue. Elle doit se baser sur des valeurs de partage, d’échange et de collaboration, dans un contexte où les apprenants se sentent en sécurité, libres d’expérimenter et de faire des erreurs. La classe, réelle ou virtuelle, devrait être un lieu rassurant. Par son attitude bienveillante et ses commentaires constructifs, l’enseignante ou l’enseignant doit créer ce climat de confiance et amener les élèves à adopter un comportement citoyen responsable dans le monde virtuel. L’usage réfléchi des technologies pour accompagner les élèves dans leur cheminement intellectuel et d’apprentissage offrira donc, par le rebond, un modèle positif de citoyenneté numérique, du savoir-vivre ensemble dans un monde connecté.

Trois temps de rétroaction

  1. En début de séquence, la rétroaction fait  émerger les connaissances initiales des élèves et met en lumière leurs représentations des buts, des apprentissages ciblés auxquels ils doivent faire face, de la tâche à réaliser, etc. C’est principalement de ce moment de la rétroaction dont il sera question plus loin pour présenter les outils numériques du point de vue de l’enseignant.
  2. En cours d’apprentissage, la rétroaction instructive permet d’expliquer aux élèves ce qu’ils doivent faire en particulier pour réussir ou s’améliorer et de réguler les actions de l’enseignant. C’est principalement de ce moment de la rétroaction dont il sera question plus loin pour présenter les outils numériques du point de vue de l’élève.
  3. Après la réalisation de la tâche, cette rétroaction d’accompagnement leur permet d’imaginer des façons d’améliorer leur travail sans leur dire explicitement ce qu’ils doivent faire (questionner) et aide les élèves à organiser leurs périodes d’étude.

Le concept d’itération dans la démarche de création et la place de la rétroaction

Cette capsule vidéo démontre de façon éloquente le pouvoir de la rétroaction. Cela implique nécessairement de donner la possibilité à l’apprenant de reprendre son travail pour l’améliorer et intégrer les éléments soulevés par les commentaires constructifs.

Cette approche par « prototypage » s’insère naturellement dans la démarche de création proposée par Ewan McIntosh lors de sa conférence au REFER (2014).

création McIntosh

Cette démarche s’apparente assez bien avec celle de la pensée design (selon http://blog.educpros.fr/fabrice-mauleon/2014/02/03/les-5-etapes-de-la-pensee-design/)

Étape 1 – Empathie : se mettre à la place du consommateur et comprendre ses besoins.

Étape 2 – Définition : définir le problème à la source.

Étape 3 – Idéation : générer plusieurs idées pour solutionner le problème.

Étape 4 – Prototype : choisir un modèle d’affaire [(business) model].

Étape 5 – Test : lancer le projet.

De ces éléments se dégagent trois caractéristiques simples, mais combien importantes, de la rétroaction. Elle doit être :

  • spécifique
  • utile
  • gentille (bienveillante)

Elle doit :

  • cibler des objectifs spécifiques connus des élèves ,
  • sélectionner les points essentiels pour permettre le cheminement des apprentissages,
  • veiller à ce que la rétroaction soit utile à la progression de l’élève c’est-à-dire dans sa zone proximale de développement.

L’enseignant doit être disponible et ouvert pour discuter de la rétroaction avec l’élève afin de mettre en place les bases d’un véritable dialogue.

L’utilité de la technologie

Les technologies offrent plusieurs outils très performants pour soutenir la rétroaction. Je vous en propose ici quelques-uns choisis selon leurs capacités d’établir un dialogue entre l’enseignant et les apprenants, afin de faire les ajustements nécessaire, de part et d’autres, soit du point de vue de l’enseignant ou de celui de l’élève.

Je vous propose donc quelques outils qui permettent à l’enseignant de prendre le « pouls » de sa classe pour ajuster « sur le vif » les activités d’apprentissage en fonction des besoins des élèves.  Puis, en ce qui concerne les ajustements à faire par les élèves, j’ai regroupé les différents outils technologiques en  tenant compte du format des productions des apprenants : texte, vidéo, image ou publication Internet.

Du point de vue de l’enseignant, pour ajuster l’enseignement au début de la séquence

Les outils de sondage, utilisés en début de séquence d’enseignement-apprentissage, permettent de faire émerger les conceptions initiales des élèves et d’obtenir une rétroaction de la classe pour ajuster l’enseignement.

  • Socrative – notamment, l’utilisation des questions rapides (ou sondage) qui ne nécessitent aucune préparation et permettent de lancer un vote sur les meilleures réponses soumises par les élèves. Cet outil permet donc d’obtenir spontanément une rétroaction de la classe au moment jugé opportun dans la séquence d’enseignement-apprentissage.
  • Plicker – cet outil permet de lancer une question à choix multiple (4) ou un vrai ou faux et d’obtenir les réponses des élèves sans que ceux-ci utilisent de technologie. Ils se servent simplement d’un code imprimé sur un carton, disponible gratuitement sur le site de l’application, pour répondre. L’enseignant n’a besoin que d’un appareil mobile (iPhone, iPad ou Android) pour recueillir et compiler les réponses en temps réel.
  • Google formulaire – permet de créer des questionnaires (qu’il faut préparer d’avance) afin de vérifier où en sont les élèves, mais aussi de réaliser différentes activités d’apprentissage par les pairs (méthode du Dr Mazur).
  • GoFormative – cet outil permet de créer des Quizz en ligne. Sa particularité est d’offrir à l’enseignant un espace pour écrire une rétroaction différenciée directement sous les réponses des élèves pendant que ceux-ci remplissent le questionnaire.

Rendre une présentation interactive

  • Google Pésentations (ou Google Slides) – avec l’ajout d’outil de sondage tel Mentimeter ou l’utilisation du mode « présentateur » permet d’insérer des questions entre les diapositives pour « monitorer » le niveau de compréhension des élèves et recueillir leurs questions.

Du point de vue de l’élève – pour entamer un dialogue en cours d’apprentissage ou à la fin, face à la production réalisée

Dialogue autour d’un texte – les outils

  • epad.recit.org – un outil tout simple, gratuit et accessible sans créer de compte, qui permet d’écrire à plusieurs. L’enseignant peut donc s’insérer dans la page et offrir de la rétroaction directement pendant le processus d’écriture.
  • Les outils d’écriture collaborative (Google Doc – Office 365) – cette vidéo présente une courte démonstration des outils d’écriture collaborative dans Google Doc.
  • Permanent clipboard – un petit plugiciel de Chrome qui permet de garder en mémoire différents bouts de textes (commentaires) qui pourront être récupérés et collés dans les travaux des élèves.
  • Talk And Comment et Vocaroo – deux petits outils qui permettent de laisser une rétroaction vocale sur le travail des élèves.

Dialogue autour d’une vidéo – les outils

  • La caméra des appareils mobiles des élèves – l’exemple de la SAE de Marie-Claude Gauthier (voir en particulier la fiche 18)
  • Vialogue – permet d’entamer un dialogue autour d’une vidéo. Cet outil se greffe à votre compte Google où les documents seront sauvegardés.
  • Video Ant – un autre outil pour dialoguer autour d’une vidéo. Les commentaires sont placés dans la ligne du temps de la vidéo ce qui permet d’insérer des rétroactions à différents moments. Chaque commentaire devient un fil de discussion. Les vidéos doivent se trouver dans YouTube.
  • Seesaw – un outil de portfolio électronique où chaque artéfact déposé par l’élève ou l’enseignant peut contenir des rétroactions écrites ou vocales.

Dialogue autour d’une image – les outils

  • Seesaw – un outil de portfolio électronique où chaque artéfact déposé par l’élève ou l’enseignant peut contenir des rétroactions écrites ou vocales.
  • Thinglink – permet d’enrichir une image d’annotations, de liens, d’autres images ou de vidéos.
  • Notability – un outil conçu initialement pour prendre des notes sur une tablette iPad, permet d’ouvrir un travail et d’y insérer des annotations diverses. Associé à un service d’infonuagique, cette application peut entre autres devenir le support d’un dialogue autour d’une image créée par l’élève.

Dialogue autour d’un site Internet – les outils

  • Padlet – mur d’affichage collaboratif où il est possible de déposer plusieurs types de ressources (image, vidéo, site internet, texte).
  • Google Keep – lié à son compte Google, cet outil permet de conserver des sites internet (signets, favoris) dans des notes collaboratives qui pourront être éventuellement transférées dans un document texte Google.
  • Diigo – outil de gestion de favoris ou signets collaboratifs. Chaque lien peut être commenté et contenir des citations du site. Une belle façon de dialoguer autour de ressources Internet.

Rétroaction sur une réalisation (à sens unique)

  • ScreenCast-O-Matic – permet de faire une capture vidéo d’écran en ajoutant sa voix et éventuellement son image. L’enseignant peut donc ouvrir la production d’un élève et enregistrer ses annotations écrites, dessinées et verbales pour les lui transmettre.

La rétroaction programmée

Vidéo : La rétroaction pédagogique dans les exercices autocorrectifs

https://www.youtube.com/watch?v=ghHJpZC4Hw8

En conclusion

« Moins d’enseignement, plus de rétroaction pour un meilleur apprentissage » (Grant Wiggins)

Il est convenu que le rôle de l’enseignant continue de changer au fil du temps. Comme le suggère Eric Mazur, « plutôt que d’enseigner un concept et de donner un problème à résoudre individuellement, l’enseignant qui demande aux élèves de discuter d’un problème en petits groupes afin de le résoudre leur offre de nombreuses possibilités de rétroaction. Dans ce contexte, l’enseignant et les pairs peuvent rétroagir tant sur le degré de compréhension des concepts que sur les habiletés de résolution de problème »(1).

Dans cet article, j’ai tenté de démontrer que les outils numériques peuvent être un bon levier pour entamer un dialogue avec les élèves en tenant compte des différents types de productions que les technologies permettent de réaliser.

En utilisant les outils numériques proposés, l’enseignant permet aux élèves de contribuer à des documents collaboratifs mettant en évidence les liens qu’ils ont établis entre les concepts mobilisés, les stratégies utilisées, les idées explorées, les émotions ressenties, etc. De plus, tous sont invités à rétroagir sur la contribution de chacun. Plus encore, l’enseignant peut en profiter, lors d’une mise en commun, pour faire une synthèse des apprentissages réalisés à l’aide d’un organisateur graphique afin de doter les élèves d’une mémoire collective qui leur servira au moment opportun.

En résumé, il importe que les outils utilisés laissent des traces que les élèves et les enseignants pourront recueillir et qu’ils pourront consulter par la suite dans un retour réflexif sur ce qui a été vécu lors des activités d’enseignement/apprentissage. C’est là, à mon avis, que les technologies numériques prennent tout leur sens au regard de la rétroaction.

7 choses à retenir au sujet de la rétroaction

Document complémentaire :

Le Google Présentation de mon atelier à l’AQUOPS : http://monurl.ca/86yj

Ce sujet fera l’objet d’une formation pour l’obtention de badges sur la plateforme de CADRE21, dont le déploiement est prévu bientôt.

Webographie

https://visible-learning.org/

http://blog.educpros.fr/fabrice-mauleon/2014/02/03/les-5-etapes-de-la-pensee-design/

http://inservice.ascd.org/seven-things-to-remember-about-feedback/

https://www.mindmeister.com/fr/636189413/r-troactions-valuations

http://rire.ctreq.qc.ca/2016/10/retroaction-accompagnement/  

https://www.enseigner.ulaval.ca/ressources-pedagogiques/la-retroaction

7 Pistes d’action UNIL-CSE

Un atelier de Mélanie Ducharme @melducharme

La conférence de Ewan McIntosh au REFER (2014)de

 

Je remercie Jennifer Poirier, spécialiste en sciences de l’éducation à la DIRECTION DES RESSOURCES DIDACTIQUES du Ministère de l’Éducation et de L’Enseignement supérieur pour son aide à la rédaction de ce texte.

Source des images: pixabay.com

Publié dans Innovations, Intégration des TIC | Laisser un commentaire

Camp TIC 2017

Terminer les vacances d’été dans un contexte enchanteur, opérer en douceur la transition vers l’intégration pédagogique des technologies et créer de nouveaux projets en ayant du temps pour les imaginer et les planifier, voilà ce que propose le Service d’intégration technopédagogique aux apprentissages (SITA) de la FEEP pour la 15e édition de son Camp TIC.

L’invitation est lancée à tous les enseignants et enseignantes des écoles de la FEEP, du préscolaire, du primaire et du secondaire, débutants ou intermédiaires et responsables TIC, prêts à réfléchir sur leurs approches pédagogiques et à agir.

Mise en contexte :

3 h du matin. Vous tournez en rond. Rien n’y fait. Aucune idée pour revamper une activité où les TIC joueraient un rôle de facilitatrices ne vous vient. Rien. Nada. Le néant. Le vide. Pourtant, vous ne cherchez pas l’idée qui va révolutionner le monde de l’éducation, mais juste celle qui vous permettra d’enseigner ces notions et d’être davantage créatif.

Nous avons donc la solution pour vous qui arrimera créativité, innovation et apprentissage sous un même toit. En participant à la 15e édition du CampTIC, finie l’insomnie, car vous aurez tout le temps nécessaire pour apprendre, innover, bâtir et partager. Il s’agit donc d’une formation basée sur vos besoins. Qui que vous soyez : enseignants du préscolaire, primaire, secondaire, geek ou néophyte, notre expérience diverse vous aidera à rebâtir des activités qui mettront les TICs au service des apprentissages des élèves de façon organique.

Sans le stress du quotidien ou de la rentrée scolaire, venez vivre l’effervescence des idées qui se choquent et s’entrechoquent afin d’en former de nouvelles.

Venez profiter de tout ce que vos collègues ouverts, curieux et créatifs, encadrés par des formateurs reconnus, peuvent apporter à votre pratique !

Et, n’oubliez pas d’apporter votre appareil numérique, toute technologie acceptée.

Hébergement

L’hébergement est en occupation simple et tous vos repas sont inclus dans les frais de participation.

Notez que vous devrez payer sur place toutes vos dépenses personnelles (alcool, appels téléphoniques, etc.) ainsi que les repas des personnes qui vous accompagnent, s’il y a lieu.

Si vous souhaitez un arrangement différent (aucun hébergement, accompagnement du conjoint et d’enfants, etc.), ou, si vous avez des besoins alimentaires particuliers, merci de nous en aviser.

RÉSUMÉ DES TARIFS

occ. simple, + 5 pauses + 7 repas (pourboires inclus) + 3 jrs formation/pers. | 899$*

occ. double, + 5 pauses + 7 repas (pourboires inclus) + 3 jours de formation/pers. | 770$*

Ø hébergement + 5 pauses + 3 diners + 2 soupers (pourboires inclus) + 3 jrs formation/pers. | 610$*

Ø hébergement + 5 pauses + 3 diners seulement (pourboires inclus) + 3 jrs formation/pers. | 520$*

* Veuillez noter que ces tarifs sont non-taxables

Nuitée du dimanche : 135$ (aux frais des participants et payable sur place)

inscriptions : www.feep.qc.ca, cliquer sur Formation et choisir SITA

Merci de votre participation. Elle témoigne de votre engagement à devenir de meilleurs éducateurs auprès des jeunes. Nous traçons la route pour vous inciter à explorer des idées nouvelles et à les intégrer à votre enseignement.

Vos animatrices et animateurs :

  • Chantal Rivard, Enseignante de droit, de géographie culturelle, de monde contemporain et d’art dramatique, collège Beaubois et chargée de cours à l’Université de Montréal, Département de didactique
  • Kathleen Godard, enseignante de 6e année, Académie Lafontaine
  • Jocelyn Dagenais, enseignant de mathématique à la Commission scolaire Marie-Victorin
  • Claude Frenette, conseiller pédagogique, SITA

Au plaisir de vous y retrouver !

Pour des renseignements supplémentaires :

Sanja Roca, rocas@feep.qc.ca 514 381 8891, poste 235 ou Claude Frenette claudef@feep.qc.ca

Publié dans Intégration des TIC, Uncategorized | Marqué | Laisser un commentaire

Offre de formation 2016-2017

Bonjour,

Voici l’offre de formation du SITA pour 2016-2017 en format PDF.

offre-de-formations-sita-16-17-vers-nov-16

Pour vous inscrire, suivez ce lien.

Publié dans Information, Intégration des TIC | Laisser un commentaire

CampTIC 2016

CAMP TIC 2016 | 15-16-17 AOÛT

AUBERGE DU LAC-À-L’EAU CLAIRE | ST-ALEXIS-DES-MONTS

Inscriptions

THÈME : Créer des séquences d’enseignement en mode collaboratif dans une optique de pédagogie active qui s’appuie sur le questionnement

Chers participants,

Terminer les vacances d’été dans un contexte enchanteur, opérer en douceur la transition vers l’intégration pédagogique des technologies et créer de nouveaux projets en ayant du temps pour les imaginer et les planifier, voilà ce que propose le Service d’intégration technopédagogique aux apprentissages (SITA) de la FEEP pour la 14e édition de son Camp TIC.

L’INVITATION est lancée à tous les enseignants et enseignantes du préscolaire, du primaire et du secondaire, débutants ou intermédiaires et responsables TIC, prêts à réfléchir sur leurs approches pédagogiques et à agir.

Ensemble, individuellement ou en petits groupes, les participants élaboreront des activités, à l’aide de stratégies différenciées, dans une optique de pédagogie active et de collaboration. Nous porterons une attention particulière à l’utilisation d’outils numériques de création, de collaboration et de questionnement pour soutenir l’apprentissage des élèves et modéliser leur démarche réflexive. Pour ce faire, nous vous invitons à identifier une séquence (ou deux !) d’enseignement qui mériterait d’être revue afin d’en améliorer l’efficacité pédagogique.  Nous travaillerons à la rendre plus active et dynamique. Finalement, nous explorerons les avenues de rayonnement dans votre milieu.

Les activités seront conçues en tenant compte des particularités des deux ordres d’enseignement.  Chacun des animateurs pourra, grâce à son expérience variée, du préscolaire au secondaire, vous guider dans le choix des meilleurs outils et des meilleures approches pour favoriser une intégration harmonieuse des technologies en classe.

En bref, ce camp vous permettra d’amorcer la nouvelle année scolaire la tête remplie d’idées. Une belle occasion d’acquérir une meilleure aisance avec plusieurs outils et d’avoir des échanges riches et inspirants.  Sans le stress du quotidien ou de la rentrée scolaire, venez vivre l’effervescence du brouhaha des idées qui se rencontrent et profiter de tout ce que vos collègues ouverts, curieux et créatifs, encadrés par des formateurs reconnus, peuvent apporter à votre pratique !

Plus de détails sur cette page

Publié dans Information, Intégration des TIC | Laisser un commentaire

GESTE 2016 – rencontre des répondants TIC de la FEEP

Le 15 février 2016, la rencontre GESTE en sera à sa troisième édition.

Elle aura lieu au Collège Saint-Bernard, 25 avenue des Frères, Drummondville, QC J2B 6A2

Inscription (choisir SITA dans le menu services)

http://www.touchcast.com/recit/geste2016

Le 15 février prochain, la rencontre des répondants TIC de la FEEP prendra, pour la troisième fois, une forme toute particulière : celle d’un Groupe d’Échanges Spontanés sur les Tic en Éducation.

Nous vous invitons à prendre part à la discussion, à faire un GESTE et à amener un collègue et un élève branché ou prêt à mettre les doigts dans la prise… de l’apprentissage avec les TIC, il va sans dire.

Inspirée d’une formule populaire chez nos voisins du sud (EdCamp), des espaces de rencontre seront aménagés pour accueillir vos réflexions, vos partages et vos questionnements. L’objectif est de favoriser le réseautage des personnes, la circulation des idées, la réflexion pédagogique et la formation continue.

Cette année, des élèves, seuls ou en équipes, seront invités à communiquer leur projet « coup de cœur » dans une présentation éclair de 2 minutes tops chrono devant l’assistance. Par la suite, ils participeront aux échanges et rendront compte de leur expérience en fin de journée.

Le reste de la journée sera divisé en blocs de 45 minutes, répartis dans plusieurs salles, qui permettront des regroupements selon vos intérêts. Une grille horaire vous sera proposée afin de définir les thématiques de chaque salle. N’oubliez pas que pour proposer un sujet, vous n’avez pas besoin d’en être un expert. Le but n’est pas d’offrir des ateliers, mais bien d’animer des échanges, de partager. Le contenu sera le fruit de l’intelligence collective.

L’invitation s’adresse aux répondants du préscolaire, du primaire, du secondaire et des écoles à vocation particulière, membres de la FEEP. Un grand nombre de participants assurera la qualité et la variété des échanges. Évidemment, chacun est invité à apporter son appareil numérique (AVAN), un réseau sans fil sera disponible.

L’inscription à cette journée est gratuite, vous ne devrez payer que votre repas du midi, sur place.

N.B. En raison des capacités d’accueil du collège Saint-Bernard, le nombre de participants ne pourra pas dépasser 100 personnes, incluant les élèves. Ne tardez pas pour vous inscrire!

Publié dans Information, répondants, Uncategorized | 1 commentaire

Plan de formation 2015-16

Voici l’offre de formation de la FEEP sur l’intégration des TIC. Cette année encore, les ateliers seront offerts sur deux jours pour permettre aux participants d’expérimenter les activités en classe et d’échanger sur les résultats obtenus. Entre les deux journées, les formateurs ont accepté de se rendre disponibles pour répondre aux interrogations des enseignants par courriel ou par un autre moyen électronique.

Trois grandes familles d’ateliers vous sont offertes :

  1. des stratégies pédagogiques soutenues par les TIC
  2. l’intégration des TIC dans les disciplines
  3. des outils innovants pour soutenir l’apprentissage

Voici un tableau résumant le plan de formation TIC.

Les descriptions détaillées des ateliers se trouvent dans ce document.

Pour l’inscription, cliquer sur ce lien – et choisir le service du SITA.

Le nombre de place est limité, ne tardez pas à vous inscrire.

Besoin d’informations additionnelles? Communiquer avec Mme Lise Marcotte (marcottel@feep.qc.ca) ou M. Claude Frenette (claudef@feep.qc.ca).

Adresses des lieux de formation

CADRE21 – FEEP
1940 Henri-Bourassa Est
Montréal, Qc H2B 1S2 – (514) 381-8891

Séminaire St-Joseph de Trois-Rivières
858 Laviolette
Trois-Rivières, QC G9A 5S3 – (819) 376-4459

Institut Secondaire Keranna
6205 boulevard des Chenaux
Trois-Rivières, QC G8Y 6Z1 – (819) 378-4833

Collège St-Bernard
25 avenue des Frères
Drummondville, QC J2B 6A2 – (819) 478-3330

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire